Chronique

La doctrine berbériste doit céder la place

La nouvelle génération est dynamique, intelligente, belle et surtout déterminée à amener la Kabylie vers un destin meilleur.

Lorsque les philosophes berbéristes continuent leur combat à l’âge de 60, 65 ou 72 ans et que le peuple kabyle croit en leurs théorèmes imaginaires, fondés sur des perspectives de 80, cela engendre un énorme retard sur le progrès idéologique et socioculturel de la Kabylie.

Désormais, la Kabylie doit choisir son propre destin, elle doit s’assumer en tant que telle. Le peuple kabyle mérite d’être un peuple à part entière d’une manière officielle et reconnue.

Nous vous aimons, nous vous respectons. Vous maîtrisez bien la langue de Molière, oui nous l’avouons. Mais prenez votre retraite svp, occupez-vous d’écrire des ouvrages autobiographiques, visitez un peu les patries opprimées dans le monde, restez près des vôtres. Encouragez-nous, nous sommes capables. Soyez modestes, essayez de faire une autocritique, un bilan moral de votre combat (que nous respectons beaucoup) vous nous avez ouverts les yeux, laissez-nous regarder et constater par nous-mêmes.

À votre époque, vous voyiez la génération de 54 comme un obstacle, un encombrement stérique, voire un ennemi. Nous ne vous voyons pas ainsi, pour nous, vous êtes un repère, vous êtes nos idoles, nous vous demandons juste de nous laisser la place.

Nabil At Si Mḥand

 

 

About the author

Nabil At Si Mhand

Add Comment

Click here to post a comment

Topics

<