Le racolage journalistique d’Abdou Semmar

ALGÉRIE (Kabyles.com) —Abdou Semmar mange à tous les râteliers, comme beaucoup de journalistes algériens qui font de la profession du journalisme un moyen d’instrumentalisation et de propagande pour s’enrichir en excellant dans le racolage journalistique à travers toutes sortes de magouilles. 

 

Contacté par une déléguée d’Abdeslam Bouchouareb, ancien ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Abdou Semmarjournaleux et gérant du site d’information Algérie Pat, a manifesté son enthousiasme effréné et son appétit débridé face aux promesses de son interlocutrice. Cette dernière lui a demandé de supprimer les propos critiques qu’il a tenus à l’encontre d’Abdeslam Bouchouareb dans un article publié sur le site Maghreb Intelligence. La conversation téléphonique a été enregistrée et rendue publique.


Sans scrupules, Abdou Semmar s’est engagé à répondre favorablement à la requête d’Abdeslam Bouchouareb. Il a demandé une récompense pour service rendu. Un rendez est aussitôt pris avec la négociatrice pour conclure la transaction.

 

Faut-il rappeler à Abdou Semmar que le journaliste, c’est cet éclaireur incorruptible, cette lumière qui embellit le monde, ce soldat qui rend justice aux opprimés, un instigateur des récits qui ennoblissent la réalité ?


Abdeslam Bouchouareb actuellement en fuite à l’étranger, un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre pour son implication dans l’affaire Khalifa et dans le scandale des « Panama Papers » sur les paradis fiscaux. Le 10 décembre 2019, lors de son procès par contumace à Alger, le juge du  tribunal de Sidi M’Hamed l’a condamné à vingt ans de prison pour l’affaire des usines d’assemblage automobile.


Abdou Semmar, fidèle à sa culture de tromperie, a montré sa lâcheté, son hypocrisie et son opportunisme, tout au long de cette conversation téléphonique. Ce journaleux travaille en étroite collaboration avec les différents clans du régime mafieux algérien en adoptant la stratégie du plus offrant. 


Le temps se charge de mettre chacun à sa place, comme il détrône le mensonge en dévoilant la vérité.


Conversation téléthèque : Abdou Semmar et l’émissaire d’Abdeslam Bouchouareb 

 

105751475