Les Kabyles sont mauvais : mythe ou réalité ?

Qui d’entre nous n’a pas entendu cette phrase : « Si un Kabyle pleure, sachez que c’est son propre frère qui lui a porté préjudice », une phrase devenue une sorte d’évidence commune. Une fausse maxime qui a renforcé notre légendaire devise : « Les Kabyles sont mauvais ».

Déconstruisons ce mythe :

Si on prend un bocal vide et qu’on y met dedans un tas de billes qui sont toutes de la même couleur, et qu’ensuite on agite le bocal, que se passe-t-il ?
Il y aura altercation entre les billes, et bien évidement, lorsqu’une seule de ces billes parmi elles entre en collision avec une autre de ses comparses, elle sera de la même couleur que cette dernière.

Où veux-je en venir ?

Nous, Kabyles, nous vivons en Kabylie. La Kabylie, un territoire où pratiquement tous les habitants sont homogènes. En Kabylie, il y a pratiquement que des Kabyles. Cela induit d’une façon scientifique que si altercation il y a, ce sera entre Kabyles. Si un Kabyle se fait poignarder, agresser, trahir… etc., il y aura 98% de chance que l’auteur de cet acte vil soit un autre Kabyle.

Par ailleurs, il faut bien comprendre que la criminalité, la trahison, la jalousie et tout ce qui s’ensuit, c’est du ressort de chaque peuple. C’est propre à l’Homme en général, cela se retrouve partout ailleurs où l’Homme vit en groupe.

Concernant la « trahison », Jésus lui-même a été trahi par les siens, par son propre disciple…

En Europe, quand on entend qu’une Européenne a mis ses enfants dans un congélateur, on ne voit pas les Européennes dire : « les Européens sont mauvais ».

Il faut savoir faire la part des choses. Chaque peuple a son lot de détraqués.

Par Djafar Khenane

1 Commentaire

  1. Merci pour ce petit rappel de l’habitude de certaines gens en général dans le monde humain, tout en ajoutant que votre phrase:
    « Si un kabyle pleure, sachez que c’est son propre frère qui lui a porté préjudice »
    se dit chez nous en Kabyle :
    “ Ma ţ ‘walaḍ aqvayli iţru, ahsu d ‘gmas it iewten “
    phrase équivalente en français de :
    “On n’est jamais plus trahi en ce monde que par les siens “
    tout en ajoutant que nos cousins d’outre Moulaya eux ont leur version qui dit :
    “ Anga tufiḍ amaziγ iţru , ahsu itweten d’gmas “
    expression que j’ai hélas vécue moi-même (j’en garde encore des séquelles ) lors d’un certain jour de Ramadan de Décembre 1966 (temps ou le mot KDS n’existait pas ) dans le centre d’Alger :Pour la petite histoire : ce fût le garçons du café, un Kabyle comme nous qui après nous avoir servi des sandwiches avait appelé la police qui nous a embarqués ! ….Souvenirs….souvenirs ….
    Comme vous le mentionnez si bien des “extrémistes, fanatiques , intolérants etc… il y en a partout !

    { Kabylement } votre,
    Ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*