Mohamed Sifaoui tient des propos haineux

Selon M. Sifaoui l’autodétermination des peuples est une idée farfelue et haineuse.

KABYLIE (Kabyles.com) — Le prétendu spécialiste du monde arabe et du terrorisme, réfugié en France, Mohamed Sifaoui estime que le droit à l’autodétermination par lequel un peuple choisit librement son statut politique et économique relève d’un égoïsme sordide. Une idée farfelue et haineuse. Sur sa page Facebook, il s’est attaqué d’une manière violente contre les indépendantistes kabyles qu’il traite d’«hystériques» et «extrémistes».

Il a publié ces propos sur sa page Facebook:

Je tiens à le dire clairement, calmement, franchement, mais aussi fermement : je suis résolument opposé à tout discours revendiquant un pseudo « indépendance de la Kabylie. Je suis convaincu que la revendication dite « Indépendantiste » est une attitude réactionnaire, un combat d’arrière-garde porté par quelques hystériques qui ressemblent étrangement, dans leur construction idéologique et dans leur façon de « débattre », à ceux qu’ils prétendent honnir […] Les porteurs de cette idée farfelue, ces aventuriers extrémistes qui portent dans leur discours des mécaniques d’exclusion, de repli sur soi et, parfois de haine de l’autre et de rejet, […] Ce sont des antagonismes toxiques qu’il faut marginaliser, ils sont dangereux…

Mohamed Sifaoui est connu par ses comportements discriminatoires. Il a été déjà accusé par journal L’Humanité de propagation sur les réseaux sociaux de propos ouvertement racistes. Le journal 20 Minutes a dénoncé aussi ses tweets injurieux », « visant aussi bien les Portugais, les Asiatiques que les Algériens.

Les Kabyles n’ont pas de leçon à recevoir ni sur la liberté ni sur l’ouverture ni sur le patriotisme ni sur le pacifisme ; les valeurs fondatrices de la Kabylie sont celles des sociétés civilisées. Les principes éthiques façonnent cette culture et identité millénaires. Le droit des peuples à prendre leur propre destin en main est connu et reconnu. C’est un droit international. L’Algérie coloniale ne peut pas maintenir le peuple kabyle sous sa domination éternellement. Le discours contradictoire de Mohamed Sifaoui met à jour son antikabylisme .

Si l’Algérie est déstabilisée, il y aura des personnes qui voudraient partir légitimement pour sauver leur peau et on ne va pas reprocher à des gens qui voudront sauver leur peau de partir et d’aller ailleurs, là où fera bon vivre ou ils seront au moins en vie,

a déclaré Mohamed Sifaoui sur les zones de la Radio de la Communauté juive, RCJ un média du Fonds social juif unifié.

Les revendications démocratiques et pacifiques sont légitimes pour ce feuilliste, sauf quand il s’agit de la souveraineté de la Kabylie et sa libération du joug colonial algérien.

En Algérie… le jeu est totalement verrouillé, quand les espaces d’expression sont fermés, quand vous ne pouvez plus rien faire et ne vous reste que la parole, et que lorsque la parole on vous l’interdit, c’est qu’il vous reste soit vous mourrez soit vous vous révoltez,

Mohamed Sifaoui , l’invité de Bercoff à Sud Radio, une station de radio française.

En professionnel des buzz, ce Franco-Algérien, Mohamed Sifaoui, a sollicité la protection policière française sous prétexte des menaces qu’il reçoit de ses confrères Arabo-musulmans. Pourtant, sur le plateau (INA.fr), il ne cesse de se glorifier en évoquant son vécu en Algérie d’où il épuise son courage et sa force. Il a dit :

Mon vécu en Algérie est une expérience qui m’a blindé de l’intérieur,

Il a ajouté :

Les terroristes n’arriveront jamais à me terroriser, jamais.

On comprend qu’il a demandé une protection policière juste pour la frime.

Comme tous les sanguinaires des années de plomb qui ont bénéficié de la politique de clémence d’Abdelaziz Bouteflika, Mohamed Sifaoui, l’ami de certains haut-gradés algériens à l’instar du général Khaled Nezzar qu’il a soutenu lors d’un procès qui l’opposa à Habib Souaïdia en 2002 à Paris, s’est converti en musulman modéré en France pour se dresser contre le projet de l’autodétermination de la Kabylie.

Faut-il rappeler à Mohamed Sifaoui que les Kabyles furent les premiers à s’organiser et à prendre les armes contre les terroristes durant la décennie noire ?

Toujours à la recherche de scoop, Mohamed Sifaoui, sème la confusion et le doute à travers des discours encenseurs allant jusqu’à lancer des appels au meurtre plus au moins déguisés. Dans un entretien accordé en 2008 au Middle East Quarter, il a déclaré que :

Les musulmans de la planète doivent être totalement rééduqués, mais aussi combattus politiquement, idéologiquement et militairement.

Les dérapages se succèdent. Le 4 mars 2008, à la suite de l’intervention de Mohamed Sifaoui sur l’antenne de RMC, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a également adressé une mise en demeure à la station de respecter l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986 qui dispose que « les programmes des services de radio et de télévision ne contiennent aucune incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de mœurs, de religion ou de nationalité.

Il reste qu’il n’est pas impossible que cet opportuniste soit du groupe des instigateurs de l’opération zéro Kabyles et la réunion qui s’est tenue au mois d’août 2019 à Mostaganem. Mohamed Sifaoui et ses acolytes doivent juste savoir que la Kabylie compte sur ses propres enfants pour la libérer du colonialisme algérien qui veut que le mal prévaudra sur le bien au sein de cette terre de leurs ancêtres.

 

 

Social profiles