Chronique

« Ulac lvut », le braillement des ânes de Kabylie

Les « activistes » kabyles vous ont toujours exhorté au vote, bien avant l’indépendantisme, bien avant même l’émergence de l’idée de l’autonomie. Les « militants » appellent systématiquement à boycotter toutes les élections, ce qui a eu pour effet de laisser des individus hostiles à la Kabylie prendre le pouvoir et ainsi transformer vos villes en véritables merdiers.

Peu importe l’élection, présidentielle, législative ou municipale, les ânes suivent les directives de leur maître et crient : « Oulach Lvote ! » Depuis des années et des années, la politique du boycott a transformé la Kabylie en champ de ruines. Nos villes ne possèdent même pas de trottoirs appropriés. À force de tout boycotter, les Kabyles commencent par boycotter leur propre pays : les voilà tous en train de rêver de prendre l’avion… ou une barque.

En politique, le but, c’est de prendre le pouvoir. Même Hitler s’en est emparé d’une façon démocratique. La démocratie, les élections sont autant de moyens mis à notre disposition pour profiter du pouvoir nous permettant de servir notre village, notre commune, notre pays. Il vaut mieux élire un maire sensible à la cause de notre Kabylie que de laisser le champ libre à un islamiste ou arabiste mondialiste.

C’est une grave erreur de dire que « la Kabylie n’est pas concernée ». Tant qu’elle restera sous le joug de l’Algérie, elle sera toujours concernée et affectée par la politique algérienne. Quand on sait qu’une seule voix peut faire la différence lors d’une élection, que dire alors quand il s’agit de millions de voix. Il faut jamais perdre de vue l’intérêt de la Kabylie. Ces ânes du boycott devraient comprendre un point très important : en politique, on change les choses de deux façons différentes, soit par la voie des urnes, soit par la voie des armes. Qu’ils nous expliquent maintenant, sincèrement, comment ils comptent s’y prendre.

Djafar Khenane

About the author

Kamel

5 Comments

Click here to post a comment

  • elle sera toujours concernée et affectée par la politique algérienne. ! c’est simple à comprendre ! une fois le royaume Bouteflika est en place ! la question sera plus simple pour les Kabyles ! on ne peut contribuer à la construction d’un état qui est l’ennemi jurer de la Kabylie ! c’est ça la politique !

  • Le vote organisé par un pouvoir arabo-islamiste du système FLN , n’a aucun sens pour les vrais démocrates de par le monde . Les Kabyles veulent votés en tant que Kabyles-Amazighs-Berbères ,tout autre Déviation-définition ne fera que les détruire tôt ou tard .

  • “Mas Ferhat Mehenni, a annoncé ce dimanche 24 février sa candidature à la présidentielle algérienne prévue le 18 avril prochain en tant que candidat du boycott, de l’abstention et du…” . Je n’ai pas lu l’article en entier avec son opacité.
    Merci pour l’illustration où le second degré est infini.

  • Je suis de ton avis s’il s’agit des politicards et des affairistes. Toutefois, les boycotteurs ne sont pas tous des ânes. Dans tout pays à régime despotique et colonisateur, tel l’Algérie où les peuple et nation kabyles ne sont pas reconnus comme tels, les éléctions, les candidats et les résultats sont exclusivement décidés par et pour ce régime. En ayant conscience d’une telle escroquerie électorale, a quoi bon lui prêter crédit et considération si ce n’est cautionner et consolider ce régime dans son despotisme et anti-kabylisme. Participer à ses mascarades c’est le considérer, le reconnaître et légitimer…Je n’ai jamais voté de ma vie, et a Gma, je t’assure que je ne me considère en rien un âne. Lorsque j’aspirais (depuis plus de 3 décennies) à la souveraineté, d’où mon boycott éternel de l’âne-gérie, de son régime et ses avatârs, pas un seul kabyle notamment pseudo-élite (mis à part Matoub depuis 1995) ne prône la souveraineté kabyle (autonomie, régionalisme, fédéralisme, autodétermination, etc.)…Je suis fier de voir aujourd’hui de plus en plus de souverainistes kabyles. Et bon nombre d’entre eux furent et sont de boycotteurs et ils ne sont pas des ânes…

Topics

<